+36 30 742 32 36 kausay@nuxea.hu
TripAdvisor
Petit Futé
Facebook

Il était une fois Noël...

Noël en Hongrie est une période de prospérité et de rassemblement. Un Noël hongrois, c’est avant tout une fête pour les enfants et les familles, des retrouvailles dans une ambiance magique. Depuis l’Avent jusqu’au réveillon, en passant par le Saint-Nicolas, la période de Noël pour les Hongrois est riche en traditions variées. Le soir du 24 décembre est le moment privilégié où toute la famille se réuni autour d’une table colorée pour déguster un repas bien particulier

Mais commençons par les commencements…

Traditions de l’Avent en Hongrie

En Hongrie, c’est la période la plus importante de l’année. Les habitants et commerçants sortent les décorations relativement tôt, (fin de novembre) ceci pour en profiter le plus longtemps possible. Guirlandes lumineuses, couronnes sur les portes d’entrées, chandeliers. Les rues s’illuminent, les habitants décorent leur maison, les magasins mettent en avant leurs articles de Noël. Les trams ne coupent pas à cette tradition d’illumination et se parents de scintillements.

La première date importante est le premier jour de l’Avent marqué par la confection d’une couronne en petites branches de sapin, ornée de 4 bougies : trois violettes et une rose. Cette dernière est allumée le premier dimanche, une bougie le dimanche suivant, et ainsi suite.

L’Avent est chargé de traditions. Depuis le premier dimanche jusqu’au premier jour de Noël, très tôt le matin (dès 6 heures) les familles se pressent sur le chemin de l’église, pour la messe dite « Rorate ». Toujours à partir de cette date il y a des crèches avec des santons pratiquement partout en Hongrie devant ou dans les églises.

La Saint Nicolas, Mikulás, jour des fêtes pour les enfants

Prochaine date importante c’est le 6 décembre, la fête de Saint Nicolas  (« Mikulás » en hongrois). La veille au soir, les enfants mettent des souliers bien nettoyés dans les fenêtres dans l’espoir que le « Mikulás » leur apporte des chocolats, des friandises et de petits cadeaux le matin du six décembre. Le 5 décembre les grandes entreprises organisent ce jour-là une fête pour les enfants de ses employés où Saint Nicolas distribue les cadeaux. Mais attention, le Père Noël est accompagné de « Krampusz » (père Fouettard) qui punit les enfants avec son fouet qui n’ont pas été sages durant l’année.

Sainte Lucie ; la tradition des douze papiers

Dans la tradition folklorique hongroise la prochaine date importante (surtout pour les filles) est le 13 décembre.

Les filles sont capables de jeûner pendant toute la journée en rêvant de leur prince charmant. Pour connaitre le nom de leur futur mari la jeune fille doit prendre 12 papiers et écrire un prénom sur onze papiers et laisser un papier blanc. Ensuite elle les met dans une boîte. Chaque jour jusqu’à Noël, elle en pioche un et le brûle. Le papier restant le 24 décembre est le bon. Si c’est un papier blanc, elle ne se mariera pas. Cette tradition existe encore à la campagne, et étonnamment petit à petit on commence à pratiquer même dans les grandes villes, y compris à Budapest.

Ce jour-là il existe encore d’autres coutumes. Si on veut être riche l’année suivante, il ne faut pas dépenser une centime (je veux dire forint). Si quelqu’un a la bonne idée de vous donner de l’argent, c’est un signe de la chance.

Veillée de Noël, Szent Este, une soirée sainte

ça y est, nous sommes le 24 décembre. Dès 15 heures les établissements publics, les magasins, les marchés de Noël, la majorité des cafés et restaurants ferment, les rues se vident, même les transports publics sont rares. Tout le monde rejoint le foyer familial pour s’atteler aux préparatifs du réveillon de Noël et aussi à la décoration du sapin qu’on fait souvent la veille avec les enfants à l’aide de fruits, de gâteaux de pain d’épices, de biscuits.

Comment nous préparons Noël ?

Tout d’abord Noël doit « obligatoirement » être « blanc » en Hongrie. (fehér Karácsony) Je me souviens depuis ma toute petite enfance c’est la question qu’on pose plus souvent avant Noël : il va neiger à Noël n’est-ce pas ? Par la suite il faut écrire au « petit Jésus » et lister les cadeaux qu’on voudrait avoir pour Noël. En Hongrie c’est l’«Enfant Jésus» (kis Jézuska) qui apportent des cadeaux aux enfants avec l’aide des anges et non le Père Noël, comme en France.

La veille de Noël c’est-à-dire le 24 décembre est appelée « Szent Este » (Soirée Sainte). Ce jour-là on prépare l’arbre de Noël comme un peu partout en Europe. En Hongrie les premiers arbres de Noël font leurs apparitions dans le 19ème siècle, tradition apportée de l’Allemagne. Certaines familles suivent la tradition ancienne et gardent l’arbre de Noël décoré comme une surprise pour les enfants qui croient qu’il a été apporté par les anges. Quelques jours avant Noël au réveil, on apercevait des cheveux d’anges (brins d’argent) près de nos lits, signe que les anges préparent quelques choses. (Imaginez un peu la logistique pour les parents qui doivent décorer la nuit nos descentes de lit sans nous réveiller !)

Le plus souvent nous avons passés l’après-midi chez les grands-parents pendant que nos parents préparaient l’arbre. Une fois à la maison nous pouvions entrer dans le salon seulement après avoir entendu les petites cloches sonner. 

Toute la famille entrait ensemble pour la première fois, pour admirer l’arbre de Noël illuminé. Les enfants et la famille déballaient leurs cadeaux. Dans la décoration de sapin il y a une chose qui n’existe pas en France c’est le « szaloncukor » (bonbons au chocolat) On les suspende au sapin et on les mange par la suite, en laissant son papier multicolore afin de laisser la touche de couleur toujours accrochée au sapin. J’avoue, que c’est un peu kitch, mais cela fait partie de mon enfance.

La table de Noël en Hongrie et les traditions culinaires

Après avoir déballé des cadeaux la famille passe à table. Les Hongrois apportent toujours un soin tout particulier à la nappe le soir de Noël, aux couverts et aux assiettes qui seront utilisés pour l’occasion. Les couleurs sont soignées. Le rouge, le blanc, le vert, les trois couleurs du drapeau hongrois se retrouvent dans tous les décors.

Pour le réveillon de Noël, les spécialités culinaires hongroises sont multiples.

Pour Noël, on mange traditionnellement de la soupe de poisson et des carpes pannées avec la salade de pomme de terre. Le poisson est le symbole de Noël pour les hongrois, il vous apporte la prospérité et l’amélioration pour l’année prochaine. Si vous mettez une écaille de poisson de Noël dans votre porte -monnaie, vous allez avoir assez d’argent pour toute l’année suivante. Le mouvement rapide du poisson dans l’eau symbolise la progression souhaitée pour la famille dans l’année avenir.

Les hongrois préparent en général eux-mêmes également des biscuits en pain d’épices.

La table de Noël ne serait pas complète sans le gâteau traditionnel de Noël le « Bejgli » qu’on prépare soi-même avant les fêtes. Ou peut également les trouver dans toutes pâtisseries et salons de thé. C’est un gâteau roulé aux noix ou aux graines de pavot (le pavot symbolisait jadis l’union et le mariage).

A la fin de repas on découpe une pomme en autant de quartiers que de membres de la famille autour de la table. Ce petit rituel renforce les liens familiaux et symbolise le souhait de la famille de se réunir de l’année prochaine.

Le marché de Noël à Budapest ; rendez-vous artisanal

Chaque année, Budapest propose son traditionnel marché de Noël sur la place Saint Etienne devant la Basilique, sur la place Vörösmarty et dans les nombreux endroits du centre-ville. Vous y trouverez des cadeaux originaux et de somptueuses décorations !

De nombreux artisans vous attendent pour vous faire découvrir leurs meilleurs produits dans l’ambiance chaleureuse et familiale des veilles de fêtes. L’esprit de Noël, c’est aussi les nombreuses animations qui sont organisées autour des exposants : dégustation de vin chaud et de spécialités gastronomiques régionales.

C’est l’occasion de déguster un « Lángos » une sorte de baigner accompagné de fromage et de la crème fraîche ; le « Kürtöskalács » un gâteau cuit autrefois dans les cheminées au-dessus des braises, ou encore les marrons chauds grillés au poêle.

Les raisons de passer Noël à Budapest ne manquent pas. Alors laissez-vous convaincre ! Ce sera un moment inoubliable !

« Boldog Karácsonyi Ünnepeket » – Joyeux Noël !