Les juifs de Hongrie

Je suis guide attitrée de la grande Synagogue, spécialement accréditée par le rabbin lui-même. Avec moi vous pouvez visiter les Synagogues à n’importe quelle heure et vous ne devrez pas payer un guide supplémentaire pour les visites.

Connaissant très bien l’histoire de la Shoah en Hongrie et la vie de la communauté juive de Budapest, je vous répondrai très volontiers à vos questions sur la thématique.

Je vous raconterai quelques épisodes de la vie des juifs Budapestois. Je vous dirai même quelques blagues bien juives pour vous entraîner dans l’esprit du judaïsme hongrois. Voir la page : « Visite de quartier juif »

Ditta au travail

Un peu d’histoire

L’histoire des juifs en Hongrie est très ancienne, elle remonte à l’époque des romaines. Pendant des siècles la présence des Juifs était dépendante du bon vouloir des rois, des différentes invasions de la Hongrie, des pouvoirs politiques et des religieux.

Cette communauté, qui eut à lutter contre la discrimination tout au long du Moyen Age a représenté jusqu’à 5 % de la population hongroise au début du 20ème siècle et a joué un rôle dans les domaines des sciences, des arts et de l’économie.

En 1867, l’empereur François-Joseph émancipe tous les Juifs de la Monarchie austro-hongroise. Grâce à cette affranchissement, les Juifs peuvent développer leurs activités dans tous les domaines : industrie, commerce, arts et sciences, professions libérales. Ils jouent un rôle important dans l’avènement de la modernité en Hongrie.

François-Joseph émancipe les Juifs
Pendant la deuxième guerre mondiale plus de 600 000 Juifs hongrois étaient déportés et ont perdu la vie.

Aujourd’hui environ 120 000 Juifs vivent en Hongrie, pour la plupart à Budapest. Au cours des trente dernières années, la communauté juive de Hongrie a retrouvé un incontestable dynamisme. Les Synagogues ont été rénovées, les temples et de maisons de prières sont en activité, les commerces casher se sont développés. La communauté dispose désormais de trois établissements scolaires. Les juifs hongrois se sentent en sécurité.

Les trois courants juifs

Depuis le début du 19ème siècle l’apparition de la néologie était fondamentalement liée aux processus d’émancipation et d’assimilation des juifs en Hongrie. Ce courant juif s’est construit très largement en opposition à la tradition orthodoxe. La principale raison de cette tendance était la différence de style de vie. L’embourgeoisement d’une couche sociale aisée a conduit à l’éloignement des anciennes traditions.

Ils ont commencé de dire les offices religieux en hongrois. Ils ont introduit le nom du roi et nom de la patrie dans les prières. Une des plus grandes nouveautés des Néologues était l’utilisation de l’orgue pendant ces offices. Dans leurs habitudes vestimentaires ils ne différaient pas de la population. Ils se sont rasés, ils n’ont attribué aucune signification religieuse à la barbe. Ils n’ont pas attaché d’importance à la nourriture Casher, etc. etc.

« Bon sabbat »

Il en résulta une profonde division de la communauté juive. Ils ont organisé en 1868 un congrès pour essayer définir une position unique que les Juifs hongrois pourrait adopter. En même temps, il était déjà prévisible qu’il n’y avait guère d’espoir d’obtenir cette unité parmi les représentants de communautés de plus en plus divisée. Finalement après ce congrès les juifs hongrois ont été divisés en trois courants : Orthodoxe, Néologue (juif réformiste) et Status quo ante (ce qui signifie: tout devrait rester comme auparavant). Voir « Histoire des Juifs en Hongrie »

Les Synagogues

Après la rupture de 1868 chaque communauté a commencé fiévreusement construire sa propre synagogue. Les orthodoxes modérées (Status quo) ont construit leur synagogue à la rue Rumbach Sebestyén et les orthodoxes dans la rue Kazinczy. Les juifs réformistes (Néologues) avaient déjà leur synagogue à la rue Dohany.

la Synagogue Rumbach était construite par Otto Wagner en 1872 en style moresque. Il s’agit d’une construction très originale avec ses deux tours de la façade semblables à des minarets. On retrouve l’influence islamique également dans la salle principale de forme octogonale. Il a été construit non pas comme une réplique exacte, mais comme un hommage au style du sanctuaire musulman octogonal en forme de dôme du Rocher à Jérusalem.µ
la Grande Synagogue Dohany est la plus grande synagogue d’Europe. L’édifice a été construit entre 1859 par l’architecte viennois Ludwig Froster également dans le style moresque, inspiré principalement par les modèles musulmans d’Afrique du Nord et d’Espagne.

Cette synagogue se distingue aussi par les éléments d’aménagements chrétiens notables la présence de deux chaires latérales. Cette synagogue est d’ailleurs l’une des rares à posséder un orgue (Franz Liszt y a joué).
la Synagogue Orthodox bâtie en 1913 en pure style art nouveau. Les architectes (les frères Löffler) ont été inspirés par l’Art Nouveau d’Ödön Lechner, tout en incorporant également le courant sécessionniste viennois. Le complexe communautaire comprend la synagogue, le quartier général orthodoxe, un restaurant, un jardin d’enfants, une école de talmud, une boucherie et une épicerie casher.

Je propose visiter ces trois Synagogues dans le programme décrit à la page https://guide-francophone-budapest.com/quartier-juif/

Contactez-moi 

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations